La coupe menstruelle, l'alternative aux tampons

Depuis quelques années, les faits divers se succèdent et les consciences s'éveillent sur la dangerosité potentielle des tampons et serviettes hygiéniques vendus en grandes surfaces.

À l'origine de ces inquiétudes, le syndrome du choc toxique qui fait plus d'une vingtaine de victimes par année en France. En plus de cela, des polémiques sur l'utilisation de produits chimiques tels que l'aluminium ou divers pesticides dans la conception des protections hygiéniques augmentent un sentiment de méfiance chez les femmes.

Pourtant déjà vieille de 150 ans, ce n'est que très récemment que la coupe menstruelle a connu un véritable gain de popularité. Vue par la plupart comme l'alternative idéale aux solutions vendues dans le commerce, on vous explique tout sur ce produit.

Une fabrication plus respectueuse de la flore vaginale

Le gros point noir des tampons et des serviettes est sans aucun doute leurs fabrications qui restent à l'heure actuelle très opaques. En effet, il est très rare que la liste des ingrédients soit visible sur la boîte, ce qui ne rassure pas les consommatrices.

 

La coupe menstruelle est quant à elle conçue à l'aide de silicone, la plupart du temps médical, qui est inoffensif pour l'organisme. Cependant, il faut être vigilante : à l'instar des protections hygiéniques classiques, il est fortement déconseillé de garder une « cup » pendant plus de huit heures.

 

Ce principe simple à respecter vise à éviter un syndrome du choc toxique, causé par la stagnation du sang à l'intérieur du vagin. Ainsi, bien que la coupe menstruelle soit beaucoup plus tolérable par le corps, il faut cependant bien veiller à suivre quelques règles d'hygiènes basiques, telles que se laver les mains avant toute manipulation de l'objet ou encore une stérilisation régulière de sa protection siliconée.

Une protection hygiénique en harmonie avec l'environnement

Le choix de la coupe menstruelle peut aussi être motivé par une volonté de préserver l'environnement. En effet, contrairement aux tampons et serviettes hygiéniques jetables, la cup se conserve 10 ans et se réutilise d'une menstruation à l'autre ce qui évite une accumulation de déchets non recyclables.

 

De plus, nous savons désormais que le coton, ingrédient principal des protections hygiéniques classiques, est le troisième consommateur mondial d'eau d'irrigation. En plus des pesticides et autres engrais chimiques qui servent à sa production, l'empreinte écologique de cette fibre naturelle est élevée.

 

La coupe menstruelle est donc une bonne alternative lorsque l'on s'intéresse à réduire sa consommation de produits jetables qui impactent négativement la planète.

Une utilisation simple une fois maîtrisée 

Le principal inconvénient de la coupe menstruelle est que celle-ci n'est pas spécialement facile à prendre en main. En effet, placer la coupe de la bonne manière demande un peu d'entraînement. Trop enfoncée, il y a des risques de fuites. Pas assez, ce sera un sentiment d'inconfort.

 

Il faut néanmoins savoir que celle-ci se met plus bas qu'un tampon, et qu'une fois correctement appliquée, celle-ci ne se sent plus. Il devient alors tout à fait possible de bouger et de faire du sport sans avoir à s'en soucier. Pour la retirer, il suffira de pincer le fond de la coupe pour réussir à l'enlever délicatement.

 

Entre chaque pose, un rinçage à l'eau clair est nécessaire pour que la cup soit de nouveau opérationnelle. À la fin des menstruations, celle-ci se stérilise simplement avec de l'eau bouillante pour pouvoir être réutilisée sereinement lors des prochaines règles, sans risques de contaminations.

 

Visitez la boutique Ruby Cup ICI

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Produits à la Une

Economisez 12%
Gourde
Pousse Pousse Gourde Isotherme en Inox
Prix réduit€15 Prix normal€17
Bougie parfumee naturelle Bonne MereEmballage bougie naturelle parfumee Bonne Mere
Lou Candeloun Bougie parfumée Bonne Mère
Prix réduitA partir de €35