Comment choisir un cosmétique vegan ?

Lorsqu’on aborde le thème ô combien sensible du veganisme, ses détracteurs font toujours valoir que l’alimentation d’origine animale est essentielle à l’organisme et ne peut souffrir d’aucune carence. C’est un argument qui s’entend. Mais que dire alors des cosmétiques, dont la nature essentielle ne saute pas aux yeux !

 Opter pour des cosmétiques vegans est donc une solution simple pour un maquillage éco-responsable, en prenant soin à la fois de sa peau et des animaux. Sauf que choisir un cosmétique vegan pour son make-up n’est pas forcément si facile que ça, car il n’est pas toujours facile à reconnaître.

Voici donc quelques notions simples à bien comprendre pour ne pas se tromper.

C’est quoi un cosmétique vegan ?

Un cosmétique vegan est un produit de cosmétique dont la composition n’inclut aucun produit d’origine animale, même les plus naturels, comme la cire d’abeille ou le lait d’ânesse. Un cosmétique bio n’est donc pas forcément vegan et inversement.

En revanche, tout cosmétique vegan est dit « Cruelty Free », c’est-à-dire qu’il a été forcément fabriqué sans réaliser le moindre test sur des animaux ni la moindre expérimentation animale.

Ces cosmétiques vegans s’inscrivent donc dans une démarche de développement durable, à côté du Fait Maison ou DIY (Do It Yourself), du Slow Cosmétique ou du Zéro Déchet.

Quel ingrédient proscrire d’un cosmétique vegan ?

Vous n’y faites probablement pas garde, mais de nombreux produits de maquillage ou de soins comportent en réalité des composés potentiellement d’origine animale. Produit bio et de qualité s’il en est, le lait d’ânesse est le premier produit animal auquel on pense, surtout qu’il est apprécié depuis l’antiquité et Cléopâtre.

Cela devient toutefois plus complexe à reconnaître, avec un principe actif comme l’acide lactique, issu du lait, utilisé comme exfoliant ou parfois comme base éclaircissante. Car si le lait est par nature non vegan, l’acide lactique peut être recueilli aussi à partir de fruits, l’autorisant alors à entrer dans la formulation d’un cosmétique vegan.

Il ne faut donc pas simplement se fier à la composition du produit, mais aussi à l’origine de ses ingrédients. Régulièrement présentes dans les baumes pour leurs propriétés protectrices et cicatrisantes, toutes les cires d’abeille doivent aussi être proscrites.

De manière générale, un cosmétique vegan ne contiendra donc ni miel, ni propolis, ni tout autre produit de la ruche et du travail des abeilles. De la même façon, il faut interdire tout produit à base de lanoline, issue de la graisse des moutons.

C’est pourtant un composé très largement utilisé en soins de la peau ou en make-up pour ses propriétés émollientes et hydratantes, faisant qu’on le retrouve fréquemment dans les cosmétiques bio. C’est d’ailleurs parfois tout le paradoxe d’un produit vegan, qui pourrait finir par favoriser des produits chimiques plutôt que des substances naturelles.

C’est le cas d’un pigment bio, le carmin, dont le rouge intense est produit à partir d’insectes, les cochenilles, qu’il faut auparavant tuer. C’est un composé retrouvé fréquemment dans un blush visage, une poudre jour pour les joues ou encore un rouge à lèvres ou un gloss. Il est interdit pour un soin vegan.

Cette nécessité de substitution s’avère heureusement parfois plus simple à réaliser pour d’autres produits d’origine animale, comme le collagène, la glycérine, l’acide hyaluronique ou la kératine. Ces produits peuvent en effet avoir aussi une origine végétale, qu’il convient alors de privilégier.

On trouve ainsi de plus en plus de crèmes antirides veganes, avec un acide hyaluronique d’origine végétale, produit simplement par fermentation. Et si vous vérifiez toutes les produits de beauté de votre salle de bains, attention aussi à ne pas oublier vos accessoires de maquillage. Car un vrai cosmétique vegan ne peut évidemment pas s’appliquer avec un pinceau de maquillage en poils de chèvres !

Comment choisir un bon cosmétique vegan ?

Il est toujours difficile de choisir les meilleurs cosmétiques hommes ou femmes, à plus forte raison si l’on souhaite un produit 100 % vegan.

En l’absence de standard officiel, un label cosmétique vegan est souvent délivré par des associations ou des organismes indépendants. Cette certification garantit non seulement l’absence de tests cosmétiques sur les animaux, mais aussi l’absence de tout ingrédient d’origine animale à chaque étape de fabrication, que ce soit par le fabriquant ou par un de ses fournisseurs.

Le label Vegan & Cruelty Free de PETA est l’un des plus stricts, car il porte le plus souvent sur une marque entière et non sur un seul produit. Le Label Vegan Society est l’un des plus anciens, car il date de 1944 et s’intéresse ainsi à tous les produits, cosmétiques vegans et make-up compris.

Le label Certifié Vegan est délivré quant à lui par l’association Vegan Action ou Vegan Awareness Fondation. Seuls deux labels se sont toutefois engagés à ce jour dans une vraie démarche d’audit de contrôle, à savoir Vegancert (Bioagricert) et le Label EVE (Expertise Vegane Europeenne).

La plupart de ces certifications proposent sur leurs sites une liste des différents produits de maquillage labellisés, pour être sûr de choisir un cosmétique vegan de qualité, pour soi ou pour offrir. Car prendre soin de sa peau, c'est choisir de préserver la beauté de la nature.

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Produits à la Une

Economisez 12%
Gourde
Pousse Pousse Gourde Isotherme en Inox
Prix réduit€15 Prix normal€17
Bougie parfumee naturelle Bonne MereEmballage bougie naturelle parfumee Bonne Mere
Lou Candeloun Bougie parfumée Bonne Mère
Prix réduitA partir de €35